Skip to content

Las Cabañas de Buritaca, la Cueva del Toro et Minca

Je quitte Rodadero et l’hostel Calle 11 pour me diriger avec le bus jusqu’à Buritaca, une heure et demi plus à l’est sur la côte. Ensuite, j’emprunte une route pendant un bon kilomètre avant de me retrouver au petit hameau « Las Cabañas de Buritaca », qui se trouve au bord de la mer et à l’embouchure du rivière du même nom. C’est ici que j’ai décidé de me proposer en tant que volontaire – volontariat trouvé sur le site workaway qui permet aux voyageurs de trouver une place pour travailler contre gîte et nourriture – pour 1-2 semaines.

image

image
Bienvenue dans ma maison pour une semaine, salle à manger, canapé, télé et cuisine sont à l'extérieur, ici il n'y a pas de soucis de température 😉

Orlando m’accueille donc dans son petit coin de paradis qu’il gère avec sa famille. Il dispose de quatre cabañas (dont une réservée généralement pour les volontaires, j’aurai donc 8 lits à disposition 😜, c’est cool d’avoir de nouveau un coin à soi), d’un terrain de camping et, surtout, de différents arbres qui croulent sous les mangues, avocats, noix de cocos, bananes et guyabanos! Puisqu’il a vécu 9 ans en France, je n’ai pas eu trop de problème de communication avec lui 😁.

C’est la basse saison, il n’y a donc pas grand monde, ce qui permet de se la jouer un peu tranquille en bossant un peu et en profitant d’aller se rafraîchir à la rivière qui est à 300 mètres de la maison, parce qu’il fait chaud et humide… On s’occupe de découper un vieil oranger qui est tombé sur sa vigne, ceci à la machette, ce qui n’est pas des plus efficaces… Je passe une moitié de journée à décortiquer des noix de cocos, c’est tout un art !
image

image
Nettoyage de la place de camping

Je passe une partie de mon temps à me balader couteau à la main sous les manguiers afin de cueillir et manger directement les mangues trouvées.
image
Guyabano et une petite partie des mangues qui tombent chaque jour

Ayant deux jours de congés je repars sur Santa-Marta, en m’arrêtant sur la route pour boire un maté avec Vane et Facu, afin de refaire une journée de plongée. Plongée un peu spécial puisque le but est d’aller « visiter » la Cueva del Toro, petite grotte située à 27 mètres de profondeur un peu plus loin dans le parc de Tayrona.
image
On embarque à Taganga

image
La Cueva del Toro

image
image
image
Je retourne ensuite pour deux autres jours chez Orlando.
image
Le café acheté aux indiens qu'Orlando torréfie ensuite pour le revendre. J'ai donc eu une bonne consommation de café pendant une semaine puisque j'avais du bon café et une cafetière italienne 😊

image
Matthias, 2 ans, aime déjà le café !

image
Photo d'au revoir avec Orlando

Je me dirige au village de Minca, situé à 600 mètres d’altitude dans la Sierra Nevada au dessus de Santa-Marta, une nouvelle fois avec une moto-taxi… Cette fois, il prend mon sac de plus de 20kg sur le guidon… J’arrive entier mais je me dis quand même que si je trouve un autre moyen pour la descente ça peut être pas mal 😅. J’arrive à l’hostel Marymonte, bien sympathique, un peu dans les hauteurs qui permet d’avoir une vue au loin sur la ville de Santa-Marta. Première nuit dans un hamac puisque l’auberge est full.
image
image
Santa-Marta a la noche

image
Vue sur la Sierra Nevada depuis l'hostel

Le lendemain, je pars sac au dos et équipement de camping pour me faire un petit trek, ce qui m’avait bien manqué ces dernières semaines. Mon but est de monter jusqu’au San Lorenzo où, Renato, un suisse-allemand qui est en volontariat avec sa copine à l’auberge, m’a indiqué que je pourrais planter ma tente. Je pars donc en début de matinée car la route semble longue et ce ne sera pas peu dire 😀. Les 9 premiers kils passent tranquillement tout en montant continuellement. J’arrive à temps à une petite tienda alors qu’il se met à pleuvoir à flot. Une pause d’une bonne heure s’impose afin de repartir sans la pluie.
Après une nouvelle heure de marche, je croise une patrouille d’une vingtaine de soldats colombiens, ceux-ci montent par un petit chemin à flanc de coteaux. Le sergent de la section me demande où je vais et me dis que nous allons au même endroit et que je peux emprunter le raccourci avec eux. Réponse de ma part « Dale! Vamos! » (« Ça marche! On y va! ». Je me retrouve donc en file indienne entouré d’un soldat avec un fusil d’assaut, d’un autre avec un fusil mitrailleur ou encore d’un autre avec un lance-grenades, en train de taper la causette avec mon peu d’espagnol. Je vous dis pas la tête des paysans ou, encore mieux, du lieutenant lorsqu’ils voient un gringo torse poil avec une casquette d’américain et la protection bleu pétante de mon sac à dos en train de marcher au milieu de la section 😂. Après trois heures de marche en leur compagnie et en aillant appris; que le service obligatoire pour eux est de 2 ans, que leur « FASS » local pèse 7.5 kg; que cette région est sûre ici car sinon ils ne feraient pas une patrouille de jour qui risquerait de les faire tomber dans une embuscade de la guérilla; qu’ils n’ont pas le droit de garder barbe et cheveux longs pour ne pas être confondus avec la guérilla qui récupère les habits des soldats après les avoir refroidit; je finis par les quitter pour marcher la dernière heure qui me mène à l’endroit où un local me permet de camper sur son terrain. Montage de la tente à la frontale, café et arepa offerts par mon hôte et je m’en vais dormir afin de récupérer de cette longue journée de marche qui m’aura fait monter de 2000 mètres sur une longueur de 23km, pas pire!
image
Réveil et magnifique vue sur la Sierra Nevada avant que celle-ci se couvre de brouillard.
image
image
Préparation du petit-déj’, pliage de tente et j’entame déjà la descente.
image
image
image
image
image
Celle-ci je n'aurai pas voulu la croiser vivante et dans ma tente!

Le chemin étant un peu ennuyant à la descente je redescends en moto depuis l’endroit où je m’étais mis à la chotte. Encore une nuit à Marymonte et je redescends à Santa-Marta le lendemain après-midi pour prendre le bus dans la soirée direction Bucaramanga!
Prochain article avec des photos de mon apprentissage du parapente et d’un retour à mon sport favori pour un après-midi dans un endroit magnifique!
Hasta pronto!

Published inColombie

2 Comments

  1. Tellement cool !!

    Joli programme.
    Ca change de la côte ce ptit treck en tout cas.

    Par contre toujours sur des photos avec des mecs à poil, et en plus maintenant on se promène avec des militaires…. Tu serais pas entrain de virer mon ptit zigouig??
    😉

    Asta plusos

  2. grand-mam's grand-mam's

    Comme d’hab, les photos sont extra, qu’est-ce que tu en fais des trucs!!! Et o’u prends-tu le temps de nous écrire tous ces commentaires? Tu dors de temps en temps?!!! Tes mangues m’ont fait terriblement envie, ce doit être divin quand tu les cueilles sur l’arbre directement. Bonnes futures pérégrinations et mille becs, grand-mam’s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*