Skip to content

3 jours de trek dans le Parque Provincial Aconcagua

Hola!
Je clos mon premier mois de voyage avec un peu de frais après tant de chaud! 2 nuits à 3400 mètres d’altitude à un des camps de base de l’Aconcagua et petit trek jusqu’au pied de cette << sentinelle de pierre >> (signification d’Aconcagua en Quechua) culminant à 6962 mètres, plus haut sommet en dehors de l’Asie.

Tout d’abord, après une nuit à San Agustin, après la visite de la Valle de la Luna, je rejoins Mendoza en bus. Rencontre de Michèle, Claire, Florine et Franck, à l’auberge de jeunesse, joyeuse équipe de français avec qui je passe 2 soirées et que je retrouve à Valparaiso, au Chili, en ce moment :).

Je passe la journée à Mendoza à préparer mon trek, achat du permis pour accéder au Parc Provincial (131 US $ pour 3 jours… Pas donné!), achat des provisions et essai de 4-5 distributeurs à billets avant d’en trouver un qui autorise ma carte à retirer un peu de cash.

Le lendemain, réveil à 4h45, taxi à 5h15 et bus à 6h, rude! Rencontre de Charlène et Antoine avec qui je fais les deux premières heures de montée dans le parc et qui, ensuite, redescendent alors que je continue pour le camp de base Confluencia.

image
image
image
image
image
La première chose à faire lorsque j’arrive au camp est de monter ma tente, ce n’est pas une mince affaire car le vent est assez violent. Les sardines ne tiennent pas, il faut donc faire une réserve de cailloux et les utiliser en faisant des tas pour tendre les tendeurs et retenir le tout de s’envoler aux quatres vents.
image

image
Vue du camp et des différentes grandes tentes des agences qui ont des clients qui vont au sommet

image
Vue sur la vallée et sur le chemin qui mène à Plaza Mulas, un autre camp de base

Je me couche assez tôt après avoir cuisiné un petit truc sur le réchaud et me réveille quelques heures plus tard. Je mets le nez dehors et je découvre un ciel découvert et étoilé comme jamais vu auparavant. Après avoir reçu les conseils de Grég pour effectuer une photo de nuit qui pique un peu moins les yeux que celle postée sur un de mes autres articles, je me dis que c’est le fin moment pour refaire un essai. Le résultat n’est pas trop mauvais et j’ai eu son aval pour les poster 😉. N’hésitez pas à cliquer sur les miniatures des photos pour avoir une meilleure qualité 😀.

image
image

image
Réveil à Plaza Confluencia après une nuit au dessous de zéro degré

image
Les deux moyens de transports pour les expéditions, l'hélico et les dizaines de mules qui font des aller-retour aux différents camps

La journée, je monte jusqu’à près de 4200 mètres au pied de l’Aconcagua. L’altitude se fait sentir tant au niveau du souffle qu’au niveau du mal de crâne 😁. Malheureusement je ne verrai pas le sommet, celui-ci étant un peu trop couvert, mais la face est quand même impressionnante.
image
image
image
image
image
image
Y a du vent et il fait frais!

image
La face sud en arrière plan!

Redescente jusqu’à Confluencia, car on ne peut pas camper à Plaza Francia. Une heure après, petit check-up médical, pouls et prise de pression, verdict il faut que je boive un litre de plus minimum pour arriver à 4 litres. Ni une, ni deux, je me bois un litre de maté en compagnie des oiseaux 😊.
image
image
Deuxième nuit un peu moins froide et redescente jusqu’à Puente del Inca sous une petite pluie fine.
image
Puente del Inca, magnifique pont naturel formé par érosion

Une nuit de repos bien méritée à Uspallata avant de prendre le bus pour le Chili!

Published inArgentine

11 Comments

  1. Sandra Sandra

    Ca fait rêver! Belles photos d’étoiles! C’est assez magique

    • François François

      C’est clair, c’était malade 🙂

  2. Alain Cretin Alain Cretin

    Super magnifique ces nuits étoilées…quel dépaysement…tu nous fais un peu rêver!
    Profite bien et merci pour ton blog qui nous permet de te suivre avec souvent un peu de retard hihi.bisous à toi
    Marraine

    • François François

      Oui c’était magnifique et pas de soucis pour le blog, ça fait plaisir qu’il y ait de monde pour le lire ;).
      Gros becs!

  3. Xav Xav

    Tu fais rêver man ! Un plaisir de te lire tes aventures 🙂
    Et ca me donne droit envie de partir direct là ^^ Merci pour tous les détails et les noms des lieux, je prends mes notes !
    Enjoy la suite !

    • François François

      Salut mec! C’est clair, faut absolument réaliser votre projet, c’est quelque chose de partir comme ça! Ça fait plaisir de te lire :). A plus!

  4. Renée Renée

    Salut François
    Encore moi
    Bon, je mets du temps mais j’y arrive
    J’ai fini par capter, après m’être dis que tes commentaires étaient bien courts, que je pouvais cliquer sur »lire la suite » pour avoir la suite du texte et bien d’autres photos
    Alors j’ai vu que tu fais des rencontres avec plein de gens, de magnifiques paysages, et des oiseaux
    Tu as beaucoup de courage
    Continue à te faire plaisir
    Je pense à toi
    Ta tantine Renée

  5. Renée Renée

    Hallo
    Je m’étonnais de ne pas trouver mon premier message
    Il se trouve après »Pourquoi Day after Day »
    J’ai fais des progrès, puisque j’ai réussi à le dénicher.
    Bon il se fait tard
    Combien de décalage de où tu es?
    Bonne nuit
    Tantine Renée

    • François François

      Hallo Tantine,
      Merci pour tes commentaires! Oui je fais plein de belles rencontres et j’en prends plein les yeux, superbe aventure!
      Actuellement au Chili, mais c’était pareil pour l’Argentine, il y a 4 heures de moins par rapport à la Suisse.
      A bientôt, becs 🙂
      François

  6. Gui Gui

    Hello,
    Bravo pour ton article, il est très bien fait 🙂
    j’hésite à entreprendre le même treck que toi car je suis pas trop expérimentés pour ce qui est de l’altitude. Quel conseils peux tu me donner?
    Je voulais savoir quelle entrée tu as prise? Le bus te dépose devant? Où tu dois prévoir un peu de marche supplémentaire?
    Encore bravo, en attendant une réponse 🙂
    hasta luego

    • François François

      Hello! Désolé, complètement oublié de te répondre, j’espère que tu n’as pas déjà passé ce coin magnifique ;).

      Alors le premier conseil pour éviter la mal d’altitude c’est de boire pas mal et même avant de monter au premier camp de base, genre le jour avant. Ensuite le bus m’avait posé à côté de l’entrée qui mène à la Laguna de Los Horcones, donc à l’aller pas de route supplémentaire, par contre au retour j’avais du marcher jusqu’au petit village de Puente del Inca (peut-être 2 km depuis l’entrée du parc).

      N’hésite pas à y’aller, le Campamento Confluencia n’est pas très dur à atteindre et c’est super beau puis ensuite c’est l’occasion de monter à plus de 4000 mètres (c’était ma première pour moi 😉 ) et de voir comment est un camp de base d’alpinistes (même si celui-là c’est un peu l’industrie et que tu te sentiras tout petit avec ta tente de trek ^^).

      Bon voyage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*